Tu trouveras ici les plus récentes informations. Elles vont de l’annonce d’une situation d’urgence au partage d’une réflexion profonde, en passant par les activités reliées à l’essence de ce site : l’identité véritable de l’être humain.

  • Décembre 2009 : Les activités de ce site sont arrêtées depuis la fin de la séquestration de Ghis. Par contre, la promesse faite par Ghis demeure, à savoir d’offrir (gratuitement) un exemplaire de son livre "Madame Ghis - Évasion en prison" à toutes les prisonnières et tout le personnel de la Maison Tanguay présentes lors de sa détention, d’avril à mai 2008. N’hésitez pas à vous en prévaloir. Contactez-nous
  • 26 mars 2009 : Entrevue radiophonique avec Madame Ghis, La souveraineté de l'individu, L'Autre Monde
  • 21 mars 2009 :
  • 4 février 2009 : Dernières nouvelles de David Lindsay (en anglais seulement)
  • 21 janvier 2009 : « JE NE SUIS PAS UNE ESCLAVE » s’exclame Ghis. Deux événements se sont déroulés simultanément le 20 janvier : le procès de GHISLAINE LANCTÔT et l’assermentation de BARACK OBAMA. Deux mondes! Cliquez ici
  • 21 janvier 2009 : Interview de Ghis à TVA Sherbrooke : ''Ghislaine Lanctôt fait à nouveau des vagues''
  • 20 janvier 2009 : Ce matin, le 20 janvier 2009, avait lieu le procès de l'entité légale LANCTÔT GHISLAINE au Palais de Justice de Granby. Le juge Michel Beauchemin a prononcé le jugement suivant : une amende de 1000$ payable dans un délai de 2 ans.
  • 19 janvier 2009 : lisez le dernier ''Billet juridique'' de Jean Dury sur la crise économique
  • 15 janvier 2009 : Communiqué de presse annonçant :
    • le nouveau livre de Ghis paru en décembre 2008
    • l'assignation en cours de LANCTOT GHISLAINE,mardi le 20 janvier
    • pour plus d'infos...
  • 5 décembre 2008 : David Lindsay sort de prison! Lisez son dernier message (en anglais seulement)
  • 1er décembre 2008 : "Madame Ghis – Évasion en prison". Nouveau livre écrit par Ghis et portant sur :
    • son expérience carcérale du printemps 2008,
    • son évolution de conscience depuis 15 ans,
    • sa libération définitive de l’esclavage humain.
      Parution le 1er décembre 2008 – 272 pages. Pour en savoir davantage.
      Pour information, contactez-nous : (1) 450-297-3930 ou info@personocratia.com.
  • 26 novembre 2008 : nouvelles de David Lindsay
  • 20 novembre 2008 : nouvelles de David Lindsay
  • 11 novembre 2008 : lettre de David Lindsay, de la prison de Kamloops, BC (traduite de l'anglais)
  • 12 août 2008 : Jugement du procès de David Lindsay
    David Lindsay ait été trouvé coupable de ce dont il était accusé, selon le jugement qui a été rendu le 25 juin 2008. On trouve le jugement ici : http://www.provincialcourt.bc.ca/judgments/pc/2008/02/p08_0203.htm . Le juge a dit: “The accused must be convicted. I find him guilty of all counts in Information 59021-1.” Il apparaît que David Lindsay ait fait une demande à la cour Suprême du Canada. On le voit sur la page suivante : http://csc.lexum.umontreal.ca/fr/bulletin/2008/08-07-11.bul/08-07-11.bul.html . Voilà les nouvelles que nous avons pour le moment.
  • 23 juin 2008 : la date du procès est arrêtée au 20 janvier 2009
    Aujourd’hui, le 23 juin 2008, avait lieu le procès pro-forma de LANCTÔT GHISLAINE, au Palais de Justice de Granby. Le procès sera entendu le 20 janvier 2009.
    Ghis définit l’être souverain et joint un texte sur la souveraineté véritable à l’occasion du 24 juin. Voir Ghis s’exprime...

    Par ailleurs, le jugement du procès de David Lindsay contre l’Agence du Revenu du Canada, tenu à Kelowna, B.C., sera rendu le 26 juin 2008.
  • 28 mai 2008 : Ghis, femme souveraine, est libérée sans condition.
    Le procès de LANCTÔT, GHISLAINE a été remis à un pro-forma inscrit au calendrier
    le 23 juin 2008 à la Cour du Palais de Justice de Granby en attendant une décision d'un procès qui a eu lieu les 27-28 mars 2008 en Colombie-Britannique où la question relative à
    l'identité a été plaidée pendant deux jours.
    L'événement s'est terminé par un témoignage émouvant de Ghis sur l'institution carcérale.
    En voici un extrait :


    Transcription de l'extrait audio :
    “… mais où j’ai vu des horreurs. J’ai le coeur déchiré. Je ne peux pas concevoir que des humains, en 2008, traitent d’autres humains de cette façon. J’ai vu des êtres… Je n’ai vu personne qui mérite d’être en prison là. Et j’ai vu des êtres bons, gentils, désemparés, sans ressources dans la vie. Pour la plupart, ce sont des enfants qui ont été battus, placés dans des foyers, mis dans la rue, qui se droguent parce qu’ils ne savent pas quoi faire d’autre. Et qui se font ramener là. Et plus on les amène là, plus ils s’endurcissent, plus ils deviennent en colère et plus ils retournent dans la rue, et pire c’est. Je ne peux pas. Je suis bouleversée. Et je n’ai pas de mots pour décrire l’horreur, et l’état… l’horreur d’un système carcéral. Tout ce que ça fait, ça révolte les gens encore plus. Ça fait tout le contraire de ce que ces gens-là ont besoin. Je ne peux pas concevoir qu’on soit dans une absurdité pareille et je ne m’adresse pas à vous comme être humain, monsieur le juge, mais au système que vous représentez. Et j’ai dit la même chose déjà de mon système en tant que médecin. Il est aussi absurde, le système médical. Nous sommes dans une absurdité. Je ne sais pas où on s’en va . Je me questionne. (Le juge tente de dire quelques mots alors que Ghis continue) …et je voudrais finir en disant que cette absurdité est poussée à un tel point qu’on amène du monde normal, qui pose des questions. On les enchaîne et on trouve ça normal. C’est fascinant ! »
  • 28 mai 2008 : Ghis sera amenée de la prison Tanguay ce mercredi 28 mai 2008 à la cour du Palais de justice de Granby où se tiendra le procès de LANCTÔT, GHISLAINE.
    Séance ouverte au public. À compter de 9h30 AM.
    Édifice Roger-Paré 77, rue Principale, Granby (Québec) J2G 9B3.
    Téléphone : 450 776-7110
  • 22 mai 2008 : Prison Tanguay - Deux détenues s'évadent facilement. Le Journal de Montréal.
    C'est en se glissant simplement par une ouverture bloquée grossièrement par une chaîne cadenassée que deux détenues ont pris la poudre d'escampette, mardi soir à la prison Tanguay. Lire la suite...
  • 19 mai 2008 : Célébrons la vraie souveraineté, SOI.
    La souveraineté véritable est individuelle et intérieure. JE ME SOUVIENS DE QUI JE SUIS.
    Un article sur la souveraineté à venir cette semaine dans Ghis s’exprime.
  • Ghis est présentement à la salle C-1 Nord de la prison Tanguay.
    Elle se porte bien, son moral est exceptionnel et elle maintient son attitude souveraine.
    Elle est en paix avec ce qu’elle vit.
    Elle se sent soutenue par tous les témoignages qui lui sont transmis.
    P.S. Elle ajoute : « Je n’ai pas peur des mulots non plus! » (Voir l'article ci-joint et écouter le rire de Ghis!)
  • À lire absolument : Billet juridique de Jean Dury suite à sa rencontre avec Ghis hier à Tanguay ! Jean nous partage son ressenti et donne une version "technicolore" de l'agenda des véritables leaders mondiaux. Par une citation immensément appropriée, il relie l'expérience présente de Ghis à celle que vécut Aurobindo, exactement 100 ans auparavant.
    Lire le billet de Jean.
  • Ghis emprisonnée pour refus d’endosser la corporation fictive LANCTÔT, GHISLAINE !
    Aujourd’hui 7 avril 2008, Ghis a été ramenée devant le juge Pierre Bachand de la Cour du Québec division criminelle de Granby, pieds et mains menottés, pour une seconde fois. Il est important de noter qu’on l’empecha d’utiliser ses documents pour se défendre.
    Le Juge Bachand l’informa que, suite à l’évaluation psychiatrique ordonnée le 3 avril dernier, la psychiatre du CHUS la trouva apte à comparaître.
    Il a ensuite lu l’acte d’accusation et Ghis a demandé au juge à qui s’adressait-t-il : à la corporation LANCTÔT, GHISLAINE ou à la personne avec un corps, une âme et un esprit qu’elle était. Elle n’a toujours pas obtenu de réponse à cette question. Suite à l’objection de Ghis d’enregistrer un plaidoyer, le juge de son propre chef ordonna à la greffière d’inscrire au procès-verbal un plaidoyer de non-culpabilité.
    Le juge Bachand, avec l’accord du procureur Me Champoux, fixe alors la date du procès au 28 mai prochain.
    Enfin, le juge Bachand a remis l’accusée en liberté moyennant la signature d’un engagement d’habiter son adresse, d’aviser la cour de tout changement d’adresse, de garder la paix et de se présenter le 28 mai 2008 pour le procès. Suite à son intention avouée de ne jamais signer un engagement qui concerne la corporation LANCTÔT, GHISLAINE créée par le gouvernement à laquelle elle ne s’identifie plus, le juge l’avisa qu’elle devra à défaut demeurée détenue jusqu’à la date du procès.
    Ghis, la femme souveraine a donc été amenée à la prison Tanguay de Montréal.
  • Ghis ramenée devant le juge : Ce lundi, 7 avril, à 14h, Ghis sera ramenée de l'unité psychiatrique de l'hôpital Hotel-Dieu de Sherbrooke pour comparaître à nouveau devant le juge de la cour de Granby. Ceci est un événement d'ordre public.
    Adresse :
    Palais de justice de Granby
    Édifice Roger-Paré
    77, rue Principale
    Granby (Québec) J2G 9B3
  • 4 avril 2008 : Suivi de l'arrestation de Ghis! Une ordonnance d'évaluation psychiatrique a été demandée par la juge en cause, hier, le 3 avril, à la cour de Granby, Québec. Ghis est présentement détenue à l'Unité des soins intensifs de psychiatrie légale de l'Hôtel-Dieu de Sherbrooke. Elle doit repasser devant la cour de Granby lundi, le 7 avril prochain, à 14 heures.
  • 3 avril 2008 : MANDAT D’ARRESTATION EXÉCUTÉ : Ghis, anciennement connue sous le nom de Ghislaine Lanctôt, a été arrêtée le 3 avril 2008 par deux membres de la Gendarmerie Royale du Canada. Cette arrestation fait suite à un mandat d’arrestation prononcé le 3 mars 2008 contre LANCTÔT, GHISLAINE, corporation créée par le gouvernement et propriété de ce dernier, pour avoir omis de se présenter à la Cour du Québec, à Granby. Lire la suite de ce communiqué de presse.
  • Le cas David Lindsay, à Kelowna, Colombie-Britannique, prévu pour Mars 28 et 29, 2008 ( fichier PDF) Disponible en anglais seulement pour le moment.
    Si vous n'arrivez pas à visionner le fichier PDF, cliquez sur le lien suivant pour télécharger un lecteur :
    http://blog.kowalczyk.info/software/sumatrapdf/download.html
  • 3 mars 2008 : Un mandat d’arrestation a été ordonné contre LANCTÔT Ghislaine pour défaut de comparaître.
 

Haut de la page